Comment reconnaître un VRAI espace de coworking ?

Depuis une dizaine d’année, le coworking jette un pavé dans la mare de la vision traditionnelle et un peu poussiéreuse du travail de bureau. Au départ, un espace de coworking, c’était un bureau à louer, point barre. Mais nous sommes passés de 20 000 coworkers en France en 2010 à 1,7 million aujourd’hui ! Autant dire que le concept de coworking a volé en éclats…

Si “coworking” fait désormais partie du langage courant, le mot regroupe une offre tellement vaste que sa véritable définition passe parfois – voire souvent – à la trappe quand on regarde certains lieux de plus près… Méfiez-vous des contrefaçons ! Qu’est-ce qu’est un “vrai” espace de coworking ? On vous le dit dans cet article… #lesvraissavent.

Que trouve-t-on sur le marché du coworking en 2021 ?

On distingue aujourd’hui 3 grandes offres :

  • Les espaces indépendants
  • Les mastodontes du secteur
  • Les entreprises qui proposent le coworking en service annexe

Autrement dit : les bons, les brutes et les truands.

🔷 Les espaces de coworking indépendants

Pionniers du secteurs, les espaces de coworking indépendants proposent entre quelques tables et une vingtaine de postes de travail et misent avant tout sur la relation de proximité avec les coworkers. Parce que dans coworking, il y a “working“, et il y a “co“, comme dans coopération, collaboration (mais aussi co-construction, cosy, concours de pulls moches de Noël…).

Ils sont implantés au plus près des lieux de vie et dynamisent un quartier avec une offre qui va beaucoup plus loin que la simple location de bureau avec accès au wifi. Leur objectif ? Créer une vraie communauté hyper soudée de freelances issus de secteurs différents désireux de travailler ensemble et d’apprendre les uns des autres. Cette définition me rappelle un truc, mais quoi… 🤔

 

🔷 Les géants du secteur

Il s’agit soit de “petits” acteurs du secteur privé qui sont devenus des grands groupes, soit d’espaces créés de toutes pièces grâce au soutien financier de collectivités locales. Le gouvernement a débloqué 110 millions pour booster la création d’espaces de travail collectifs sur la période 2018-2020. Si même l’Etat adopte le concept, c’est qu’il doit être porteur…

Ces mastodontes peuvent contenir jusqu’à 200 postes de travail et accueillir des entreprises entières, en plus des indépendants et des télétravailleurs. Ce sont des open-spaces décentralisés particulièrement appréciés des entreprises qui veulent réduire leurs surfaces de bureaux (coucou le flex-office). Il est pratique de réserver en quelques clics un espace de travail pour poser son PC (ou son Mac, je sais qu’il y a des gens chatouilleux sur ce point !). Cette débauche de moyens manque peut-être un peu d’humanité, de proximité, de convivialité… (tiens, encore un mot en “co”).

🔷 Les entreprises où le coworking n’est pas le coeur de métier

Ce groupe comprend tous les cafés qui proposent un accès au Wifi, ainsi les salons dans les gares, les aéroports ou les bureaux de poste. Eh oui, même la Poste de Fougères s’est mise au coworking… mais où va-ton ? C’est la version Wish du coworking : la niche marketing est porteuse, alors on lance des contrefaçons à la pelle. Mais bon, sur un malentendu… ça dépanne.

Le principal avantage, c’est la flexibilité et le côté “sans abonnement”. On se pose dans n’importe quel café pour quelques heures, c’est pratique quand on a besoin d’une connexion en urgence. En revanche, le service est limité au strict minimum, il faut être préparé au bruit et à la promiscuité, on n’est pas certain de trouver une table disponible (et propre…). Sérieusement, qui a déjà réussi à bien travailler chez Mc Do ? 🥤

coworking contrefaçon

Dans l’absolu, mettre à disposition du Wifi dans les espaces publics est une bonne chose, mais on est très, TRES loin du coworking. Où est la création de lien entre les travailleurs ? Où est le partage de connaissances ? C’est du plagiat, disons-le tout net ! 💩

Et le “vrai” espace de coworking dans tout ça ?

Quand le concept de coworking a commencé à prendre de l’ampleur, les premiers de cordée du secteur ont souhaité donner un cadre au coworking en lui attribuant 5 valeurs, considérées aujourd’hui comme références pour tout espace de coworking digne de ce nom. Quelles sont ces 5 valeurs ? Qui les respecte vraiment ? Spoiler alert : Rouedad, qui a obtenu le Label C3 de Coworkinfrance, coche les 5 cases. Mais était-ce vraiment un spoiler ? 😂 

1️⃣ La communauté

C’est LA valeur n°1 : un espace de coworking est d’abord et avant tout un lieu façonné par les membres de sa communauté. Ce sont les aspirations et les besoins des coworkers qui représentent les fondations d’un espace de coworking voué à se développer et à fonctionner dans la durée, pas le mobilier dernier cri. Exit donc les espaces qui utilisent le coworking à des fins purement marketing sans respecter sa valeur fondamentale. Ouste !

2️⃣ L'accessibilité

Un espace de coworking doit être suffisamment flexible et propice à la concentration pour accueillir dans de bonnes conditions chaque coworker… ce qui élimine d’office les Starbucks et autres salons dans les gares, mais on savait déjà qu’on ne pouvait pas compter sur eux ! 

3️⃣ La coopération

Pourquoi intégrer une communauté de coworkers si l’on souhaite rester dans son coin sans envisager un minimum de coopération avec les autres ? Contrairement à l’environnement de bureau traditionnel, les coworkers sont tous des professionnels à égalité aux compétences variées, aucun lien hiérarchique ne risque de polluer leurs relations… alors pourquoi se priver d’intéragir et de co-construire avec un réseau de pros ?

4️⃣ L'ouverture

L’ouverture intellectuelle et culturelle est nécessaire pour créer un véritable espace de coworking, afin de permettre à chacun d’apporter sa pierre à la construction du lieu, dans la mesure où ce dernier n’est pas un simple service de location de bureaux (ce qui élimine les acteurs purement immobiliers du secteur).

5️⃣ La durabilité

Si vous êtes un coworker, vous avez certainement remarqué une tendance de fond au sein de votre communauté : une sensibilité assumée à l’environnement, au développement durable, à la pérenisation de méthodes de travail responsables… bref, le coworker est un écolo dans l’âme ! Le coworking correspond à une mutation profonde des manières de travailler et il place la durabilité au coeur de son fonctionnement : mobilier upcyclé, valorisation du partage des ressources et encouragement des rencontres sincères entre coworkers sont des signes qui ne trompent pas…

D’autres valeurs concernant le coworking vous semblent importantes ? Ou vous avez d’autres mots qui commencent par “co” à proposer pour décrire votre espace de coworking préféré ? Partagez-les en commentaires !

Pour terminer (et parce qu’on est sympa), on vous donne un petit exemple de contrefaçon qu’on aime bien !

Par contre ne mettez pas le son trop fort, ça pique un peu !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Retour haut de page